Suggestions
Marqueur GPS
Économie La-Vraie-Primaire-Edouard-de-Broglie

Intégrer la jeunesse dans l'économie et la vie sociale

Relier l'éducation avec l'activité professionelle reste un moment clé de la vie et un enjeu fort pour le pays. Energie, ressources et créativité sont souvent gaspillés car les processus d'intégration des jeunes dans la vie active est peu efficace. Quelles sont les solutions simples, pragmatiques, efficace pour intégrer les jeunes dans le monde du travail en leur permettant de devenir rapidement opérationnel et leur permettre de s'épanouir ?

 

France

  • Économie
  • Éducation
  • Vie sociale

La solution gagnante

La-Vraie-Primaire-Edouard-de-Broglie

Intégrer les jeunes dans la vie active progressivement pendant les études.

1 - Rendre obligatoire une année de stage (année de césure) en entreprise ou dans une organisation professionnelle pour un Master  non facturées par les écoles soit 2 stages de 6 mois ou 3 stages de 4 mois pour l’obtention d’un Master.  Un stage de 6 mois non facturé pour l’obtention d’une Licence.

2 - Mise en place de minima d’indemnisation sans charge pour les stagiaires à partir de 4 mois et de bourses régionales accessibles aux étudiants des écoles de la région. Maximum de trois stagiaires par entreprise puis un stagiaire pour 10 salariés au-dessus de 20 salariés.

3 - Encourager l’apprentissage pour toutes les formations professionnelles, y compris pour les filières généralistes.

4 - Encourager le système des VSNE dans les entreprises à l’étranger en fin d’étude avec Business France ou les VSNAS (volontariat administratif et social) réservés aux postes de service dans l’administration ou les organismes reconnus d’intérêt général  pour une période de un à deux ans.

4  - Suppression des contrats aidés et création d’un service national Citoyen volontaire pour soutenir le secteur associatif, les collectivités territoriales, les services publics et l’entrepreneuriat social et solidaire (dès lors qu’il n’est pas en concurrence avec le secteur privé) avec des grilles d’indemnité claires selon les affectations. Durée 18 mois à 2 ans. Possibilité d’effectuer ce service dans les forces armées à des postes non-combattants.

Les solutions non retenues

Aucune solution non retenues

Les problèmes similaires

Vitesse Busway et bus dans Nantes GregP

Vitesse Busway et bus dans Nantes

Bonjour,

Je trouve que les chauffeurs de la TAN sont de vrais chauffards, dangereux pour les piétons quel que soit l'endroit dans Nantes où vous vous trouvez.

Il ne respectent en rien le code de la route envers les piétons : priorité sur un passage protégé.

Si vous avez le malheur de vous trouver sur un passage piéton et qu'un bus arrive, il est important de courir pour se réfugier sur le trotoir d'en face.

Je parcours le chemin Foch Duchesse-Anne tous les matins à pied et si j'ai le malheure de vouloir traverser la route, sur un passage protégé, il est plutôt opportun de laisser passer les busway, roulant à une allure démentielle sur cette route et donc étant en incapacité de freiner si un piéton est engagé.

Un jour, il y aura un accident, grave.

Un exemple en tête de cette semaine :

Direction Dûchesse-Anne, un jeune skateur descendait la route dans le couloir vélo (bon, pas sur que ce soit très légal ...). Un busway le talonnait et kloxonnait tous ce qu'il pouvait pour que celui-ci lui cède la route (imaginez un jeune de 15 ans d'1m70 vs l'envergure d'un busway ...).

Lorsqu'il a eu assez de place, le busway l'a dépassé, le frolant de si près que j'ai bien cru qu'il allait le percuté. Je ne précise pas que ce dépassement s'est fait via une accélération importante du busway ...

En bref, les timing serré imposé par la TAN doivent être je pense responsable de cette attitude (ce qui n'excuse en rien la responsabilité des chauffeurs).

Je suis donc pour que la municipalité impose des réductions de vitesse sur certains axes pour les bus pour garantir la sécurité des piétons.

M'entende qui peut :-)

Nantes

Cohabitation risquée entre scooters, vélos et piétons sur la piste cyclable ivrignaud1

Cohabitation risquée entre scooters, vélos et...

Pourquoi avoir autorisé la circulation des cyclomoteurs sur la piste cyclable qui passe sur le pont de la Jonelière? Les cyclomoteurs n'adaptent pas du tout leur vitesse, coupent les virages et doublent sans visibilité. Circulant sur cette voie à vélo tous les jours, j'ai été témoin de plusieurs incidents qui auraient pu être très graves. J'ai moi même été percutée par un scooter, avec pour résultat deux fractures à la main. Le conducteur du scooter responsable de l'accident n'était même pas assuré! Il faut trouver une solution avant qu'un accident grave se produise!

Nantes

Insécurité et saleté de la Place du commerce à Nantes valerie

Insécurité et saleté de la Place du commerce à...

Commerçants et riverains de la place du commerce à Nantes subissent au quotidien les nuisances sonores, visuelles et olfactives (oui, oui !!!) de la présence de marginaux plus ou moins alcoolisés. Le taux d’alcoolémie croissant au fur et à mesure de la journée engendre querelles et rixes. ​ Les chiens ne sont pas tenus en laisse, sans compter les désagréments des excréments et aboiements.​

Ces nuisances alimentent l'esprit d'insécurité sur une des plus grandes places (flux transports, FNAC, cinéma) de Nantes impactant l'image du centre ville pour les touristes, l'attractivité du centre ville pour les nantais. 

Les demandes près de la Police nationale, de la Police municipale, les réunions avec la mairie n'ont pas produit de solutions pérennes.

Nantes

TAN : correspondance et affluence Véro

TAN : correspondance et affluence

Déçue de voir un réseau aussi développées que la TAN puissent ne pas s'adapter à l'affluence de la population nantaise. Je prends le bus depuis longtemps et toujours le même constat malgré l'apparition des "super nouveaux chronobus", pour exemple le C1 que je prend assez régulièrement est toujours bondé aux alentours de 8h de place du cirque jusqu'à Chanzy, et quand je dis plein c'est plein à craquer ce qui est dangereux en cas d'arrêt brutale. Malheureusement pour ce crénau là il n'y à pas assez de bus surtout que le lycée Livet, Clémenceau, l'IUT ainsi que beaucoup d'entreprises se situent dans ce coin là et le constat est le même entre 16h et 18h surtout par la suite dans le busway.... 

Pour le C4 et le busway le problème est le même le matin entre 7h30 et 8h mais au moins il y a un peu plus de bus qui se relaient dans ce créneau là.

Je suis trop loin pour me rendre à vélo à mon travail et je n'ai pas d'autres alternatives de transport car je veux à tout prix éviter de prendre ma voiture.

Nantes