Suggestions
Marqueur GPS
Consommation Mahery

Visibilité solutions climat

Il existe des centaines, voire des milliers de solutions concrètes permettant à chacun d'agir pour la réduction de la consommation d'énergie, et même plus largement pour le mieux vivre ensemble.

Ces alternatives peuvent être des petits gestes du quotidien, des habitudes de consommation, de nouveaux produits... Beaucoup sont déjà testées, approuvées, validées, commercialisées ou accessibles. Elles ne coûtent pas forcément plus cher, mais vont souvent à l'encontre des systèmes économiques en place (lobby, etc).

Combien de citoyens sont avides d'alternatives, surtout si elles ne "dérangent" pas leur quotidien, mais n'ont pas le temps ou le reflexe d'aller les chercher ?
Dans leur grande majorité, ces alternatives sont publiées mais malheureusement trop discrètement. Aucun relai médiatique d'ampleur. Un article par-ci par-là, souvent réservés à un public déjà averti.
Comment faire, au delà de la mobilisation citoyenne et des relais sur les réseaux sociaux, pour donner de la visibilité à toutes ces solutions qui, mises bout à bout, si elles étaient connues du plus grand nombre, seraient adoptées en masse et feraient une différence sur le plan de la transition énergétique, indispensable pour un développement soutenable et un monde de paix ?

France

  • Consommation
  • Éducation
  • Environnement
  • Vie pratique

Les solutions gagnantes

Théo

Sensibiliser les jeunes générations

Former l'opinion des plus jeunes c'est se préparer à demain. Il faudrait donc cibler les messages sur des plateformes qu'ils consultent : les réseaux sociaux, mais aussi YouTube où les fameux "youtubeurs" sont bien plus vus parmi les 15-30 ans que les journaux télévisés actuels.

Le vrai enjeu est de trouver comment les intéresser et les impliquer ! Si on est tous d'accord sur le pourquoi, le comment est plus incertain. Est-ce que Norman, Cyprien ou Squeezie pourraient publier une vidéo écologiquement engagée ? Il faudrait leur lancer le défi !

Mahery

3 min pour la planète

Compte-tenu de l'urgence de la situation, pourquoi ne pas obliger chaque media généraliste, petit ou grand, à consacrer un minmum de contenu à la mise en avant de solutions pour la transition énergétique ?

Pour commencer, à minima les journaux télévisés de 13h et 20h, qui cumulent sur les grandes chaînes une part d'audience plus que significative en France, pourraient consacrer SYSTEMATIQUEMENT 3 minutes de leur temps d'antenne à la promotion d'un produit / service / geste du quotidien qui favorise la transition énergétique.

Les solutions non retenues

Théo

Préciser le problème

La préservation de l'environnement est une problématique complexe qui recoupe beaucoup de domaines. Il faudrait commencer par cibler plus précisément le problème en fonction des paramètres suivants :

  1. L'acteur : qui peut aider au changement ? Les pouvoirs publics, les entreprises, les individus...
  2. Les bons gestes à prendre : réflexes au quotidien (trier ses déchets, se déplacer en transport public), décisions majeures (refaire l'isolation de sa maison, consommer bio)...
  3. Les facteurs géographique : ville/campagne, Nord/Sud, climat froid/climat chaud...

Et ce ne sont que quelques exemples, qui changent radicalement la raison du message, son destinataire et sa finalité.

Les solutions pour préserver le climat sont très nombreuses, mais il conviendrait de segmenter les problèmes.

Les problèmes similaires

Moderniser notre organisation territoriale ! La-Vraie-Primaire-Edouard-de-Broglie

Moderniser notre organisation territoriale !

Rien ne sert de moderniser l'état sans rénover notre organisation territoriale. Héritée de la fin du XVIII ème siècle, alourdie du poids des intérêts particuliers, elle n'a plus aucun sens au XXIème siècle. Ainsi le département créé pendant la révolution comme une division administrative permettant à un citoyen de se rendre au chef-lieu en une journée à cheval. Quel sens aujourd'hui à l'heure de Skype et quand en une journée on traverse le pays ?! Avec tous ces élus, fonctionnaires, hôtels de départements, ce sont autant d'écoles et d'hôpitaux et de services publics en moins pour nos concitoyens, ou bien toujours plus de dettes qu'il faut bien hélas rembourser !

Entre les 38700 communes, les communautés de commune, les pays, les agglomérations, les départements, les régions, les pays et l'Europe, le citoyen Français se retrouve écrasé sous une masse d'impôts et de réglementations qui appauvrissent le pays tout en nourrissant les ressentiments.

Là aussi il va falloir alléger, moderniser, rendre plus agile et plus démocratique ! Mais aussi rendre les élus et l'administration territoriale plus contrôlée localement par les juges et les citoyens.

France

TAN : correspondance et affluence Véro

TAN : correspondance et affluence

Déçue de voir un réseau aussi développées que la TAN puissent ne pas s'adapter à l'affluence de la population nantaise. Je prends le bus depuis longtemps et toujours le même constat malgré l'apparition des "super nouveaux chronobus", pour exemple le C1 que je prend assez régulièrement est toujours bondé aux alentours de 8h de place du cirque jusqu'à Chanzy, et quand je dis plein c'est plein à craquer ce qui est dangereux en cas d'arrêt brutale. Malheureusement pour ce crénau là il n'y à pas assez de bus surtout que le lycée Livet, Clémenceau, l'IUT ainsi que beaucoup d'entreprises se situent dans ce coin là et le constat est le même entre 16h et 18h surtout par la suite dans le busway.... 

Pour le C4 et le busway le problème est le même le matin entre 7h30 et 8h mais au moins il y a un peu plus de bus qui se relaient dans ce créneau là.

Je suis trop loin pour me rendre à vélo à mon travail et je n'ai pas d'autres alternatives de transport car je veux à tout prix éviter de prendre ma voiture.

Nantes

Refonder l'école : un concept clef : le savoir devenir domi

Refonder l'école : un concept clef : le savoir...

 

Le pédagogue que je suis depuis si longtemps ne peut s'empêcher ce matin d'exprimer un mélange de "ras le bol", de lassitude mais aussi d'ESPERANCE.

Ras le bol d'entendre actuellement beaucoup d'hommes politiques dans leurs campagnes primaires faire les constats que nous avons fait depuis plus de vingt ans pour notre système de formation, et pour lesquels ils ont fait tant de promesses ! Et surtout englouti l'argent des contribuables que nous sommes avec des réformettes qui ne sont que du saupoudrage. Un pays qui possède un système éducatif défaillant est un pays qui ruine sa jeunesse et donc son avenir !

Lassitude d'observer le comment ils s'emparent du problème de la jeunesse actuelle en DESESPERANCE, afin d'en faire des arguments électoraux

Et enfin ESPERANCE  de voir que de nombreux jeunes mettent en oeuvre leur créativité, contre vents et marées, pour essayer d'inventer un nouvel avenir, pour eux-mêmes et leur pays, de nouveaux paysages...

Alors quelles solutions ? J'en vois au moins trois :

- Réformer en profondeur le système éducatif (programmes, formation des enseignants...) Voir ci-dessous la notion de le SAVOIR DEVENIR

- Mettre en valeur l'enseignement technique et professionnel (merci les journalistes et les médias de nous aider à en faire la promotion) Car il faut changer les représentations

- Réunir véritablement au sein de la formation école-artisanat et entreprise (qui va assurer la relève dans bon nombre de secteurs professionnels ?)

Dans notre monde connecté, influencé par les réseaux sociaux et les médias omniprésents, ce monde qui bouge en permanence, rappelons simplement l'essentialité que représente la démarche de SAVOIR DEVENIR en éducation et formation et posons-nous la question de savoir comment aujourd'hui les mondes de l'éducation, de la formation et de l'entreprise y répondent conjointement.

Sauront devenir :

Ceux qui sauront être conscient de leurs apprentissages

Ceux qui donneront du sens à ces apprentissages

Ceux qui sauront discerner

Ceux qui sauront créer, inventer

Ceux qui sauront écouter et regarder

Ceux qui sauront s'adapter

Ceux qui sauront se responsabiliser

Ceux qui sauront partager, mutualiser

Ceux qui sauront se projeter

Ceux qui s'autonomiseront

Ceux sauront prendre des initiatives

Ceux qui auront l'esprit pratique

 

Quels enjeux pour les formateurs et les éducateurs !!! 

France

Droit Fiscal le second des deux boulets qui freinent le développement de notre économie ! La-Vraie-Primaire-Edouard-de-Broglie

Droit Fiscal le second des deux boulets qui freinent...

Le droit fiscal est devenu en France incompréhensible si bien que les experts comptables, voir même les inspecteurs du fisc n'y comprennent plus grand chose. Un climat général de défiance s'es tmis en palce entre l'administration et les entreprise, attisé par les intermédiaires couteux qui alourdissent les charges des entreprises de manipulations comptables et administratives improductives et les rends peu compétitives au niveau nternationales. Enfin l'insécurité fiscale est devenu un frein majeur à l'entrepreuneuriat et à l'investissement en France.

Malgré quelques bonnes idées comme le CIR, elles sont vite étouffées par la complexité et l'incertitude. Le CICE est un exemple affligeant d'usine à gaz fiscale inventée par l'esprit torturé d'hommes politiques et de hauts fonctionnaires totalement étangers aux réalités du fonctionnement des entreprises et de l'économie réelle.

Il est urgent de provoquer un véritable choc administratif et fiscal en se servant de l'arme de la TVA pour simplifier les règles fiscales et stimuler l'économie.

France